Les altcoins à suivre en 2022

Le Bitcoin est incontestablement la crypto-monnaie de référence. Il serait en revanche dommage de négliger les altcoins en 2022, qui ont essaimé dans son sillage.

Ces autres cryptomonnaies, dénommées altcoins (pour alternatives à Bitcoin), se comptent aujourd’hui en milliers. Il est donc parfois difficile de faire le tri entre les projets à haut potentiel et les crypto-actifs condamnés à l’anonymat. Nous vous présentons une sélection des altcoins pour 2022 présentant selon nous le meilleur potentiel d’évolution pour les années à venir.
Bien évidemment, cet article ne constitue en aucun cas un guide ou un conseil d’investissement. Nous vous recommandons de compléter les informations données ci-dessous à vos recherches personnelles, afin de pouvoir juger par vous-même du potentiel des différentes crypto-monnaies présentées.

#1 Ethereum (ETH)

Vitalik Buterin, jeune prodige d’origine russe, a créé l’Ethereum en 2014. La plateforme décentralisée Ethereum s’appuie sur le crypto actif Ether afin de réaliser des « smart contracts » (contrats intelligents). La plateforme permet d’exécuter automatiquement des contrats intelligents, de créer ces contrats intelligents de façon décentralisée et de participer à des ICO (Initial Coin Offering) via des tokens ERC20.

En outre, de très nombreuses crypto-monnaies s’appuient aujourd’hui sur la blockchain Ethereum. Elle représente la 2e capitalisation du marché des crypto monnaies depuis plusieurs années. Ethereum est donc le second crypto-actif de référence derrière Bitcoin. Si vous souhaitez investir dans l’Ether, attention néanmoins à ne pas le confondre l’Ethereum (ETH) avec son cousin l’Ethereum Classic (ETC) issu d’un fork (scission) au sein du projet Ethereum en 2016.

Quels stables coins choisir pour vendre ses altcoins en 2021
Quels stables coins choisir pour vendre ses altcoins en 2022

#2 Ripple (XRP)

Ripple est un protocole s’appuyant sur une blockchain assez centralisée permettant des transferts de fonds importants et de façon quasi instantanée à très faible coût. Il s’appuie sur le jeton XRP qui est pré-miné. Il fonctionne à l’aide d’un consensus itératif afin de valider les transactions.

Ripple bénéficie de partenariats au sein de la sphère financière et est d’ores et déjà utilisé par certaines institutions bancaires afin de réduire les délais des transferts de fonds de façon prodigieuse. Le protocole est par ailleurs considéré comme extrêmement sécurisé.

Le jeton XRP occupe régulièrement, et depuis plusieurs années le TOP 5 en termes de capitalisation sur le marché des crypto-monnaies. Néanmoins, l’une des réserves émises par certains investisseurs est que le jeton XRP n’est pas indispensable au fonctionnement du protocole Ripple, ce qui constitue un frein pour un certain nombre d’investisseurs. C’est l’un des coins les plus aimés mais aussi les plus détestés dans le monde des cryptos. Il ne laisse pas indifférent.

#3 Stellar Lumens (XLM)

Le Stellar Lumen (XLM) est souvent comparé au Ripple (XRP). Ils partagent un certain nombre de point communs et d’objectifs partagés.
En effet, Stellar Lumens est un protocole sécurisé de paiement permettant la réalisation de transactions sécurisés en ligne. Néanmoins, à la différence du Ripple, les transactions sont vérifiées par les calculs effectués par les mineurs de XLM. Cela permet la réalisation de transferts internationaux de façon instantanée avec des frais très bons marchés.

Sa market cap est l’une des plus importants du marché des crypto-monnaies. La forte baisse du XLM depuis son ATH (All Time High) peut en faire une opportunité d’investissement intéressante pour l’avenir.

#4 Litecoin (LTC)

Le Litecoin est un fork du Bitcoin développé en se basant sur le code source de celui-ci. Il s’agit donc d’une solution décentralisée permettant de réaliser des paiements et des transactions comme son grand frère le Bitcoin. En outre, le Litecoin permet de convertir les devises entre elles et de réaliser des transactions de façon quasi instantanée.

Le Litecoin présente une des plus gros marketcap (capitalisation sur le marché des cryptomonnaies). Il constitue donc un crypto-actif relativement sûr en matière d’investissement avec des variations plus faibles que certaines autres cryptos.
Néanmoins, cette stabilité entraîne une perspective d’augmentation de son cours moindre que d’autres crypto-actifs plus dynamiques et réactifs sur le marché.

#5 Dash (DASH)

Le Dash pour Digital Cash est anciennement Darkcoin puis XCoin. C’est une crypto-monnaie créée en 2012 par Evan Duffield et inspirée du code du Bitcoin. L’objectif était à l’époque de permettre aux utilisateurs de disposer d’une crypto-monnaie permettant de réaliser des transactions avec une confidentialité plus importante que son grand frère le Bitcoin. Sa fonctionnalité Private Send permet en effet de transférer de l’argent de façon confidentielle. Les transactions peuvent par ailleurs être effectuées de façon instantanée grâce à la fonctionnalité InstantSend.

Les frais de transaction sont également particulièrement intéressants. C’est notamment ce qui a permis à cette crypto-monnaie de devenir l’un des moyens de transactions des Vénézuéliens pendant la grave crise monétaire inflationniste rencontrée récemment.

Comment fonctionne le Bitcoin Pourquoi a t'il été créé
Comment fonctionne le Bitcoin Pourquoi a t’il été créé

#6 Monero (XMR)

Monero est une cryptomonnaie lancée en 2014 et centrée sur l’anonymat des transactions et des utilisateurs. Elle se différencie en ce sens de Bitcoin où les transactions publiques peuvent être tracées grâce à l’analyse de chaîne, croisée aux informations obtenues par le KYC des exchanges.

Monero, au contraire, empêche l’analyse de chaîne. XMR permet donc de rendre invisible pour un observateur le montant, l’émetteur et le destinataire des transactions. Contrairement à d’autres cryptomonnaies anonymes comme le Dash, l’anonymat des transactions est automatique avec le Monero.

Comme Bitcoin, Monero valide les transactions à l’aide du minage (POW : Proof Of Work). Il peut donc être miné par tout à chacun avec un CPU (processeur) ou un GPU (carte graphique).

Monero est généralement une cryptomonnaie moins volatile que la moyenne, mais avec un fort potentiel de hausse à long terme en raison de l’intérêt croissant des utilisateurs pour l’anonymat et la protection de la vie privée.

#7 Bitcoin Cash (BCH)

Comme son nom l’indique, Bitcoin Cash est une crypto-monnaie liée au Bitcoin. En effet, comme pour Litecoin, Bitcoin Cash est issu d’un fork datant de l’été 2017 avec l’objectif d’améliorer Bitcoin, en particulièrement la scalabilité et la vitesse des transactions. L’utilité de Bitcoin Cash est donc celle d’une cryptomonnaie permettant d’effectuer des transactions de façon rapide et sécurisée.

Les transactions de la blockchain Bitcoin Cash sont vérifiées par POW (Proof Of Work), ce qui implique qu’il est évidemment possible de miner le Bitcoin Cash comme le Bitcoin. Le Bitcoin Cash est donc une bonne alternative au Bitcoin pour un usage similaire, même si bien évidemment son market cap et son utilisation sont bien moins répandues !

#8 Cardano (ADA)

Comme Ethereum, Cardano est une blockchain décentralisée qui s’appuie sur les contrats intelligents (smart contracts). Elle est la création de Jeremy Wood et de Charles Hoskinson en 2017 et s’appuie sur le jeton ADA. L’un de ses objectifs initiaux est d’apporter une solution aux problèmes de scalabilité rencontrés par Ethereum il y a quelques années.

La grande particularité du Cardano est d’avoir été conçue de façon scientifique sous la forme d’une blockchain décentralisée et open source offrant la possibilité d’exécuter des contrats intelligents (smart contracts). C’est pour cette raison que l’équipe mise en place par Cardano afin de développer sa blockchain est notamment composée de chercheurs et de scientifiques.

#9 TRON (TRX)

TRON est une plateforme décentralisée de stockage de contenus fondée par Justin Sun. Justin Sun est bien connu du monde des crypto-monnaies pour ses activités passées au service de Ripple. TRX est le token permettant de faire fonctionner cette plateforme sur sa propre blockchain.

Celle-ci est basée sur le consensus POS (Proof Of Stake).

TRON a la particularité d’avoir une feuille de route planifiée jusqu’à 2027. Cela montre la vision à long terme des concepteurs du projet.

#10 Tezos (XTZ)

Tezos, fondée en 2014 par le couple français Arthur et Kathleen Breitman, est une plateforme blockchain permettant la création de contrats autonomes.

Le jeton XTZ permet de régler les frais de service de la plateforme Tezos.

Comment acheter des bitcoins en 5 étapes ou des altcoins en 2021
Comment acheter des bitcoins en 5 étapes ou des altcoins en 2022

#11 EOS (EOS) : altcoin 2022 pour la gestion des problèmes de scalabilité

L’ambition initiale d’EOS est de proposer une plateforme alternative voire un remplaçant à l’Ethereum en ce qui concerne la conclusion de smart contracts.

L’une des originalités de la plateforme est de s’appuyer sur la « preuve d’enjeu déléguée » en tant que système de consensus pour la vérification des transactions. Ce système permet d’effectuer des transactions rapides et moins énergivores, mais à contrario oblige à une centralisation extrême.

Cette centralisation va à l’encontre de la philosophie historique des crypto-monnaies, ce qui n’empêche pas EOS d’être un système efficace concernant la gestion des contrats intelligents.

#12 Dogecoin (DOGE)

Le Dogecoin occupe une place à part dans cette liste et plus globalement dans l’univers des cryptomonnaies.

En effet, le Dogecoin a été créé en 2013 comme une cryptomonnaie pastiche afin de tourner en dérision les cryptomonnaies en général et le Bitcoin en particulier. Cela explique notamment le choix du même Internet représentant le chien de race Shiba Inu prénommé « Doge » comme effigie du DogeCoin.

Bien que n’ayant pas de but particulier en dehors d’une blague de grande ampleur autour de l’univers des cryptomonnaies, le Dogecoin a, contre toute attente, fédéré une importante communauté de crypto-investisseurs. Il est par exemple utilisé pour donner des pourboires à des créateurs de contenus ou comme paire de trading sur plusieurs exchanges.

#13 Polkadot (DOT)

L’objectif de Polkadot est de permettre à l’écosystème blockchain de disposer d’un protocole permettant de relier et de faire communiquer différentes blockchains en un unique réseau. On peut résumer l’idée de la plateforme comme étant celle de créer un Internet de la blockchain.

Le DOT est le token permettant de faire fonctionner le protocole Polkadot. Les Dot sont divisés en Millidot, Microdot et Planck, 1 Dot étant égal à 10 000 000 0000 de Plancks.

Les transactions sont vérifiées via le POS (Proof Of Stake). Le DOT, fait d’ores et déjà partie des 10 plus grosses capitalisations du marché des cryptomonnaies et son ascension ne semble pas être partie pour s’arrêter.

#14 Waves (WAVES)

Le but de la plateforme Waves est de permettre la création et l’échange de tokens personnalisés. Ainsi, toute organisation est à même de créer de façon simple sa propre cryptomonnaie sur la plateforme Waves.

Le projet a débuté en 2016 avec l’objectif d’offrir une plateforme blockchain alternative permettant notamment l’organisation d’ICO (Initial Coin Offering).

Pour ce faire, Waves a été conçue sous la forme d’une plateforme ouverte s’appuyant sur la blockchain Bitcoin. Afin de fonctionner, la plateforme s’appuie sur le Waves Coin qui est notamment proposé sur l’exchange décentralisé WaveDEX. Il est à noter que le prix du WAVES a augmenté de plus de 700 % depuis l’ICO

#15 ZCash (ZEC)

ZCash est un crypto-actif basé, comme la plupart des autres cryptomonnaies, sur une blockchain décentralisée. L’innovation proposée par ZCash concerne l’anonymisation des transactions que permet la crypto-monnaie.

C’est donc, comme Monero, une crypto-monnaie dont l’objectif principal est la confidentialité des montants échangés et des identités des utilisateurs. Pour arriver à cet objectif, ZCash s’appuie sur une solution technique différente de Monero. En effet, ZCash s’appuie sur le protocole Zero-Knowledge permettant d’effacer l’historique du jeton au moment de la transaction.

#16 FidentiaX (FDX)

FidentiaX est une plateforme blockchain conçue afin de permettre à ses utilisateurs d’acheter et de vendre leurs contrats d’assurances. Ces transactions de contrats d’assurances sont assurées via la blockchain de la plateforme à laquelle les utilisateurs peuvent accéder en échange d’un abonnement payé en jetons FDX.

Grâce à FidentiaX, un assuré pourra donc proposer son contrat d’assurance-vie à la vente sur la plateforme. Les acheteurs potentiellement intéressés pourront effectuer une offre d’achat et transférer les fonds à la plateforme. La plateforme bloquera les fonds le temps pour le vendeur de réaliser les démarches administratives à la cession de son contrat d’assurance. Une fois les documents transmis à la plateforme, celle-ci débloque le paiement et le verse au vendeur.

Rejoignez notre groupe Facebook pour échanger sur le sujet. Quels sont vos altcoins préférés en 2022 ?

Vous aimerez également :

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote, soyez le premier !

Laisser un commentaire